Vous commencez à sentir votre vision baisser et vous cherchez des solutions pour remédier à ce problème qui peut rapidement devenir handicapant ? Prenez alors connaissance des informations présentes dans le texte ci-dessous. Vous découvrirez tout ce qu’il est primordial de connaître afin de choisir, en toute connaissance de cause, votre solution de correction dans le but de retrouver un niveau de vue optimal.

Les lentilles

Les lentilles représentent une solution intéressante. Elles n’engendreront en effet aucune modification de l’esthétisme de votre visage tout en offrant un confort d’utilisation incroyable. Vous n’aurez aucun risque d’être envahi par la buée par exemple ! Finalement, le plus délicat reste d’apprendre les gestes permettant de les enlever et de les mettre sur les yeux.

Afin de s’adapter à un maximum de situations et de corriger un maximum de pathologies (myopie, astigmatisme et presbytie par exemple), les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour élaborer constamment de nouveaux modèles. Vous trouverez ainsi sur le marché des produits à usage quotidien ou mensuel, des diamètres différents et plusieurs matières (hydrophiles, silicone-hydrogel…). Outre votre besoin de correction oculaire, vous devrez également prendre en considération votre environnement, la forme de vos cornées ou encore la quantité et la qualité de vos larmes. Pour toutes vos questions concernant le choix de vos accessoires de vision, prenez rendez-vous avec un ophtalmologiste.

Vous aimeriez en savoir encore plus au sujet des différents modèles de lentilles ? Rendez-vous alors sur le site dencott.com. Vous y découvrez l’ensemble des possibilités à votre disposition et accéderez également à des informations concernant les prothèses oculaires.

Les lunettes

Il ne s’agit pas d’un simple équipement médical. Les lunettes représentent également un véritable accessoire de mode capable de souligner vos atouts et votre personnalité et même d’améliorer votre allure générale. Pour trouver la paire qui vous conviendra parfaitement, il suffit de respecter quelques recommandations. Commencez par sélectionner des modèles en fonction de la forme de votre visage. Par exemple, si vous ne souhaitez pas particulièrement souligner la rondeur de vos traits, vous éviterez les paires rondes. Attention, certaines pathologies, dont les fortes myopies, vous interdiront certaines paires. Pour en savoir plus, demandez conseil à votre opticien.

Portez également une grande attention à l’alignement de vos sourcils et de la partie supérieure des lunettes. Les premiers ne doivent pas être masqués par les seconds ou être visibles à travers les verres. Aucune partie de votre visage ne doit toucher la monture, qu’il s’agisse des cils ou bien des pommettes lorsque l’on rit. Votre monture doit sembler avoir été taillée sur mesure pour vous, un peu comme une robe haute couture ! Enfin, assurez-vous que votre œil soit bien centré par rapport au verre afin de conserver la profondeur naturelle de votre regard et même de le sublimer.

L’alimentation

Bien sûr, en aucun cas, vous ne pourrez espérer soigner un problème de vue en mangeant des aliments précis ! Seuls les équipements médicaux ou la chirurgie ophtalmologique sont en mesure de le faire. Cependant, il existe des produits alimentaires en mesure d’améliorer et de conserver la santé de vos yeux. Les scientifiques ont notamment identifié deux éléments capables d’influencer la vision. Il s’agit d’un antioxydant nommé la lutéine et de la vitamine A.

La rétine se compose d’une forte concentration de lutéine qui est transformée en pigment utilisé par les cellules pour assurer la protection de l’œil contre les fortes lumières. En augmentant, grâce à l’alimentation, cette concentration, il devient possible d’améliorer légèrement la vue et de réduire les effets d’un manque de lutéine provoqués par l’âge. Vous pourrez la trouver dans le chou frisé ou encore dans les épinards.

Une carence en vitamine A se traduit notamment par des difficultés à bien voir la nuit et dans des conditions de faible éclairage. Un tel phénomène s’explique grâce à la diminution des réserves en rhodopsine provoquée par le manque de cette vitamine. Heureusement, celle-ci est présente dans de nombreux aliments dont la carotte, le beurre, le foie (huile de foie de morue comprise) ou encore la patate douce.

Les exercices oculaires

Enfin, il est important de vous mettre en garde contre certaines personnes prétendant soigner ou même avoir une influence légère sur les problèmes oculaires. Vous entendrez peut-être parler de massages, d’acupuncture (afin de combattre les effets de la fatigue visuelle) ou encore de la méthode de Bates. Dans le dernier exemple cité, vous devrez ainsi cacher alternativement chaque œil puis effectuer certains mouvements dans le but de remodeler (certains parlent même de remuscler !) le globe oculaire.

Toutefois aucune de ces méthodes n’a pu prouver scientifiquement sa réelle efficacité. En aucun cas, elles ne peuvent avoir une influence positive sur les problèmes de vision. Vous ne devez donc surtout pas vous laisser séduire par les belles promesses de leurs défenseurs et supporters. D’ailleurs, si vous le faisiez, vous ne pourriez pas prétendre à un quelconque remboursement de la part de l’Assurance Maladie. Pour être totalement complet sur ce sujet, il convient tout de même de préciser que l’ophtalmologie fait parfois appel à de tels exercices. Ils obtiennent en effet des résultats probants pour traiter des soucis d’alignement des yeux et de poursuite visuelle.